Le parti de la
L'Italie et Malte refusent d'accueillir les 629 migrants à bord de "L'Aquarius"

Rome accuse La Valette de ne pas prendre sa part dans l'accueil des migrants.
L'Aquarius attend toujours de pouvoir débarquer dans un port les centaines de migrants qu'il a secourus en mer. Dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 juin, le navire de SOS Méditerranée a recueilli 629 migrants au cours de six opérations distinctes. L'ONG a précisé que parmi ces migrants se trouvaient 123 mineurs isolés, onze enfants en bas âge et sept femmes enceintes. Mais dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 juin, le navire se trouvait "en stand-by" entre Malte et la Sicile.

La Valette et Rome se rejettent la responsabilité

Depuis vendredi, l'Italie et Malte s'affrontent à propos de l'accueil des migrants. Le ministre de l'Intérieur italien, le leader d'extrême droite Matteo Salvini, a accusé le gouvernement maltais de ne pas prendre sa part. Rome a reproché à La Valette d'avoir refusé de porter assistance au Seefuchs et aux 126 migrants à son bord. Le navire de l'ONG allemande Sea-Watch a finalement été autorisé à accoster samedi dans le port sicilien de Pozzallo. 

Dimanche, selon les médias italiens, Matteo Salvini a menacé de fermer les ports de la péninsule aux navires qui recueillent des migrants, si Malte n'acceptait pas de recevoir L'Aquarius. Le gouvernement maltais a fait savoir qu'il refusait d'accéder à la demande du gouvernement italien. Un porte-parole maltais a argué que les sauvetages opérés par L'Aquarius ont eu lieu dans la zone de recherche et de sauvetage libyenne et dépendent du centre de coordination des secours de Rome. Ce qui signifie, selon lui, que Malte n'a aucune obligation de prendre en charge ces migrants.

 

source : franceinfotv.fr

 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :