Le parti de la
En attendant le grand soir

Du bon usage des gilets jaunes !

Il existerait donc des Français encore capables de s’indigner, de se mettre en colère et surtout encore capables de se mobiliser. Certes, ce n’est pas pour installer un gouvernement d’intérêt national, ni pour exiger la fermeture totale et définitive des centres pour « migrants »… Mais nous ne pouvons que nous réjouir de voir des Français, qui pour la plupart n’ont ni engagement politique ni même syndical, être prêts à subir police ou gendarmerie, et éventuellement les foudres implacables de la justice, par ras-le-bol fiscal.
 
Cette fameuse majorité silencieuse, qui jusqu’à maintenant subissait en silence taxes, impôts, perte du pouvoir d’achat, déclassement, insécurité économique, sociale et culturelle… Cette fameuse majorité silencieuse qui se sent de plus en plus étrangère dans son propre pays… Cette fameuse majorité silencieuse qui a été oubliée lors des dernières élections présidentielle et législatives : habitants des zones rurales, classes moyennes, artisans, commerçants, professions libérales, tous écrasés d’impôts, de normes, de charges… Cette fameuse majorité silencieuse qui a désormais pour adversaire l’Etat qui se met pleinement au service des ennemis de la France…
 
C’est cette majorité silencieuse que nous devons accompagner (et il faut féliciter les cadres et militants du Parti de la France qui ont participé aux actions des Gilets jaunes), former avec bienveillance, montrer que pour en finir avec cet enfer fiscal il faut appliquer le programme du PdF, aller vers ces artisans, commerçants, indépendants, ces Français qui mettent tant de dignité dans leur travail.
 
Ce n’est qu’un début continuons le combat !
 
Arnaud Malnuit


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :